Cidre de glace

Découvrez l’univers délicieux du cidre de glace

Bulle de gourmandise.

Si vous êtes amateur ou amatrice de vins liquoreux, peut-être même de vin de glace, la notion de cidre de glace doit résonner en vous comme un grand plaisir.

Si le cidre de glace est assez peu connu en France, c’est peut-être parce que l’on n’en parle vraiment pas beaucoup. Si il est une boisson tout en rondeur  et aérienne à la fois, c’est bien ce spiritueux ! Bien qu’assez rare chez les cavistes ou même sur les cartes des vins des restaurants, le cidre de glace est une boisson très séduisante.

A l’instar du vin de glace donc, le cidre de glace est une concentration extrême de sucre par le gel dans la pomme. Ca c’est la version rapide. Allez mettez vos écharpes, Vino-Store, votre caviste en ligne vous emmène faire un tour dans les régions glaciales qui produisent ces nectars.

Mais alors, le cidre de glace ça sort d’où ?

Pour faire du cidre de glace, il faut un pays où il fait froid, très froid. On file au Canada, pour vous raconter l’histoire de cette boisson aux tonalités très singulières.

Il était une fois, dans un pays lointain, où il faisait froid, très froid l’hiver, un monsieur, qui produisait du vin de glace au Québec. Tout se passait à merveille dans le petit village de Dunham, puis un jour ce monsieur, qui portait le nom de Christian Barthomeuf, décida d’essayer de faire la même chose qu’avec ses raisins mais avec ses pommes,.

Il s’est probablement dit à l’époque, puisque je peux faire du cidre avec des pommes, et du vin de glace avec des raisins, je dois pouvoir faire du cidre de glace. Tada !!! Le cidre de glace, appelé cidre liquoreux, faisait son apparition au Canada. Aujourd’hui, ils ne sont toujours qu’une petite soixantaine au Canada à produire cette boisson rare et non évidente à produire. D’autres pays se lancent dans l’aventure, mais le cidre de glace reste une denrée assez confidentielle.

Boisson qui a d’ailleurs obtenu en 2014 son « Indication Géographique Protégée » : l’IGP cidre de glace du Québec. Nous avions trouvé important de vous le dire.

Et il existe même une foire de dégustation et de vente de cidres de glace, organisée chaque année à Montréal.

Quelles sont les grandes étapes de l’élaboration du cidre de glace?

Dans les grandes lignes ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe 2 techniques d’élaboration du cidre de glace. C’est en fait 2 façons de concentrer les sucres de la pomme par le froid.

La première méthode : La cryoextraction, elle s’inspire de la technique réalisée pour les vins de glace. On laisse les pommes sur l’arbre, comme on laisse les raisins sur sa vigne, jusqu’à l’arrivée des grands froids hivernaux. Les pommes gèlent et les sucres se concentrent dans le fruit. On les récolte ensuite sous -10°C, et on démarre la vinification classique. On presse les pommes encore gelées, pour en extraire de très petits rendements, tant le jus est ici concentré. Puis on fait fermenter le moût à basse température pendant plusieurs mois. On s’en doute, les levures vont avoir du boulot pour transformer ce taux de sucre extrêmement élevé en alcool. Evidemment les levures meurent en laissant une part importante de sucre résiduel.

La deuxième méthode : La cryoconcentration. Ici on récolte les pommes à la période classique et à bonne maturité, puis on les place au froid en attendant tranquillement le moment de les presser en hivers. Ensuite le jus extrait, en plus grande quantité qu’avec la méthode de cryoextraction, est laissé dehors dans le froid hivernal pendant un mois, un mois et demi. La nature fait son effet et gèle le liquide en séparant l’eau et le sucre (réaction naturelle). Les producteurs vont ensuite récolter le moût séparé de l’eau glacée, puis démarrer la fermentation à basse température.

L’info qu’il faut retenir pour briller en société.

Si jamais le sujet du cidre de glace arrive autour de la table, chez des amis dégustateurs de bonnes choses ou au restaurant, (oui on l’admet, ce n’est pas tous les jours que ça arrive, mais on ne sait jamais)…Bref, si ça arrive, soyez prêt à dégainer ces chiffres impressionnants.

Il faut à peu près 1,7 kg de pommes pour élaborer un litre de cidre. Et il ne faut pas moins de 9,5 kg de pommes pour faire un litre de cidre de glace.

Rien que ça ! Les amateurs de sensations fortes n’ont qu’à bien se tenir.

Quand et comment déguster le cidre de glace ?

Certains dégustateurs le préfèrent à l’apéritif, d’autres avec un beau plateau de fromage, ou encore au dessert. Il peut d’ailleurs même se déguster seul, servi bien frais.

Si le choix des moments, des personnes et des accords mets et vins est totalement personnel, nous avons envie de vous proposer nos coups de cœur des plus belles alliances dégustées avec du cidre de glace.

Un peu comme les vins liquoreux, les cidres de glace sont très concentrés, très sucrés, bien que très frais et en général avec une forte acidité.

Donc à déguster en apéritif bien frais, avec des entrées ou des plats sucrés-salés, ou asiatique, en encore comme vous le feriez avec les vins de dessert.

On vous propose quelques accords avec notre sélection de cidre de glace en ligne.

– La cuvée Pomme Givrée – de la maison Apple des Cimes & son plateau de Gougères au parmesan, roquefort et comté. Pour un accord des contraires, le sucré-salé à toute sa place en gastronomie. La sucrosité du cidre rencontre l’extrême salinité du roquefort, pour le plus grand plaisir de vos papilles.

– La cuvée Pomme Rôtie – de la maison Apple des Cimes & sa galette de roi tiédie. L’accord pour les gourmands par excellence. Les notes de pommes rôties du cidre, telle une belle tarte tatin, viennent rencontrer la frangipane.

Bonne dégustation.

Retrouvez notre dans notre cave vins et spiritueux en ligne, la sélection de cidre de glace.

2 résultats affichés