Cocktail

L’univers prestigieux et gourmand des cocktails

Si la création des premiers cocktails est probablement vieille comme le monde, l’explosion de la mixologie est assez récente. Les livres les plus vieux que l’on peut identifier et qui relatent de cocktail, ou de « bartending », datent des années 1860. En revanche, le mot mixologie est relativement nouveau, mais il fait désormais déjà partie de notre langage. On l’utilise même parfois beaucoup et à toutes les sauces. On parle même aujourd’hui de mocktail (des cocktails sans alcools) et des slowctkail (des cocktails avec des doses d’alcool réduites de moitié).

Le marché des spiritueux est vaste.

Pour que le monde des cocktails n’ait plus de secret pour vous, Vino-Store, votre caviste en ligne vous accompagne derrière le bar pour percer les mystères de ces boissons à base de spiritueux…ou non.

2 résultats affichés

Les cocktails et la mixologie, qui, que, quoi, dont, où ?

Commençons par donner la définition de mixologie pour démarrer.

C’est « l’art du  mélange des boisson pour réaliser des cocktails ».

Voilà, et dans cette définition il y a le mot « art ».

Car effectivement, la mixologie est un domaine qui oscille entre l’art et la science.

Si il y a une grande part de création, d’invention, de singularité, il revêt aussi d’une grande exigence, et de précision, notamment dans les dosages.

Et d’ailleurs on parle volontiers de « lab » ou « labo » quand on parle des lieux de réalisation ou de création de cocktail.

Et si on se glisse dans ces fameux labo expérimentaux, on y trouve souvent des accessoires et ustensiles utilisés par les chimistes.

Des alambics, des pipettes, des contenant en verre, des doseurs…

De la création à la précision d’un cocktail

La création d’un cocktail se révèle parfois périlleux et extrêmement précis.

On peut d’ailleurs penser un cocktail comme on pense une recette de cuisine. Les choix des alcools de base, des boissons de mixage (jus, eau pétillante, ginger beer, tonic…) des ingrédients supplémentaires (olives, fruits, épices), sont minutieusement décidés par le créateur ou la créatrice du cocktail.

La dose du ou des alcools, le dosage de la liqueur, le nombre de goutes de citron, d’aromates, la taille du glaçon… ont un impact sur le goût cocktail final.

Le marché des spiritueux comme base des cocktails

Pourquoi le monde des cocktails est si varié ? Car la diversité des alcools existant est quasi illimitée.

Les whiskies à base de céréales, distillés deux ou trois fois, qui fait un tour en fût de chêne pendant une période très variable. Un alcool : 1000 flacons.

Les gins, élaborés avec de nombreux produits d’origine agricole. Distillés et infusés ou macérés avec ce que la nature offre de plus divers : ses aromates. Un voyage unique dans chaque flacon.

Les rhums, avec leurs propriétés chaleureuses. C’est un alcool profondément aromatique. Lui aussi élaboré avec 2 bases possibles, le jus de canne ou la mélasse, se voit souvent faire un tour en fût de chêne pour s’exprimer de mille façons. Classique ou arrangé, le rhum est souvent le compagnon idéal des cocktails amples et conviviaux.

Et tous les autres alcools, eux aussi avec un environnement de goûts, d’odeurs, de saveurs tout aussi singulier.

Le plus dur dans une carte de cocktails, ça reste de faire un choix.

L’en verre du décor des cocktails

Si la richesse des alcools, des aromates, des ingrédients, des épices est illimité, le choix du verre est lui aussi un monde en soit.

Le verre, dans le vin, le champagne mais encore plus dans les cocktails a bien plus de fonction que d’être un simple contenant.

Pour démarrer, l‘importance peut être visuelle. La forme du verre, la couleur du cocktail, l’agrémentation sur le verre est le premier contact entre le produit et son dégustateur.

Aussi la forme et la taille (la contenance) du verre dépendent de la typicité du cocktail travaillé. Et pour finir la dégustation est orientée également par la forme du verre.

Un cocktail long ou court, allongé ou glacé, 1 gros glaçon ou de la glace pilée. Le choix du verre dépend de façon inhérente à la recette du cocktail.

Peut-on manger avec un cocktail ?

Certain amateurs et amatrices les préfèrent avant les repas, pour ouvrir l’appétit, d’autres plutôt après, et certain les dégusteront au cours des repas en accord mets et cocktail.

Un cocktail n’est pas simplement destiné à ouvrir les apéros ou accompagner les soirées en boite de nuit. Selon chaque typicité, les alcools utilisés, et les ingrédients que l’on choisi pour l’élaboration des recettes, les cocktails peuvent se révéler de parfaits compagnons de repas.

Privilégiez les cocktails peu sucrés, sauf si vous surfez sur des plats sucré-salés, ou des plats asiatiques qui permettent des cocktails plus en rondeur.

– Un accord qui marche du tonnerre pour les amateurs et amatrices de fraicheur. L’accord gin tonic concombre et saumon fumé.

– Ou encore un accord assez inattendu. Un ensemble de cocktail à base  d’armagnac ou de cognac, pourquoi pas avec une touche de fruits rouges acidulés, sauront soutenir le gras onctueux d’un fois gras juste poêlé.

Bonne dégustation !

Retrouvez notre gamme de spiritueux  pour étoffer votre bar et réaliser chez vous tout un ensemble de cocktails aux saveurs illimitées.