Vin - Par prix

Du vin pas cher au vin à plusieurs zéro, comment s’y retrouver ?

3,5 € sur l’étale de votre supermarché. 13 500 € sur un site de vente de vin aux enchères.

Différence de qualité ? De quantité ? De lieu ? Poudre de perlimpinpin? Volume de production ?

Qu’est ce qu’y explique une telle différence de prix entre une bouteille de vin de 75cl et une autre ? Est ce que le plaisir est cent cinquante fois fois supérieure ? Qu’achète t-on réellement ?

Votre caviste en ligne tente de vous éclairer sur cette vaste question.

Qu’est ce qu’il se cache derrière une bouteille de vin pas cher ?

Sans rentrer dans un débat vaste, voir infini, ou même philosophique, sur le rapport prix /qualité, nous voulons vous dire, de prime abord, que le plus important restera toujours  l’équilibre prix/plaisir, et cet équilibre est propre à chacun de nous.
En revanche nous souhaitons simplement mettre en lumière les coûts de production d’une bouteille de vin à la louche, pour essayer de comprendre un peu mieux le schmilblick.

Nous allons déconstruire le prix d’une bouteille de vin de 75 cl.
Partons d’une bouteille de vin, au prix relativement peu élevé, en grande surface :

9,50 €TTC. Ce à quoi en retire ensuite :
– 20% de TVA = 7,92 €
– Environ – 40% de marge pour le distributeur (à la louche) = 4,75 €
– Environ – 1,5 € – coût de la bouteille, de l’étiquette, du bouchon, de la capsule congé (à la louche encore) = 3,25 €
Il faut savoir que selon sa qualité, un bouchon en liège peut valoir jusqu’à 1,8€ pièce.

Il reste donc, toujours selon notre louche, 3 € environ pour les vignerons et vigneronnes.
Sans compter leur temps de travail, les frais techniques, le personnel, l’entretien de la vigne, le stockage du vin, la compta, les charges, tout ça…

Alors bien entendu si on produit 1 million de bouteille par an, ça fait des rentrées d’argent. Mais on comprend aussi très logiquement qu’un domaine qui ne produirait que 15000 bouteilles par an, ne puisse pas vendre à se prix là.
Comme tout, le vin ça a un coût c’est normal.

Ensuite une autre problématique intervient dans l’autre sens.

La spéculation – le contraire du vin pas cher

Un vin à 250€ ok ça s’explique, un vin à 500€ passe encore, mais une bouteille de vin à 15 000€ pourquoi ? Surtout quand elle en vaut moins de mille euros au domaine.

Une bouteille de vin ne sortira jamais d’un domaine viticole à ce tarif là. Alors que se passe t-il dans la planète vin, pour certains grands crus fassent perdre la tête et dévalisent les bourses des amateurs et amatrices de vin (ou d’étiquette) ?

La responsable : la spéculation.

Essayons de revenir aux origines de l’envolée de prix.

Tout démarre réellement à la toute fin des années 90. Mais avec une accélération notable depuis les années 2005 – 2007. Il y a eu une subite augmentation du prix des vins sur le marché, à commencer par les grands vins de Bordeaux.

Entre 2007 et 2014, le prix des grands crus Bordelais a explosé avec des augmentations de plus de 100% sur certaines étiquettes et millésimes.

Prenons un exemple *

« Le Château Cheval Blanc, qui valait 120 francs la bouteille en 1993 en primeur a bondi à 600 euros pour le millésime 2009. Son prix a été multiplié par 33 en dix-sept ans !

*extrait d’un article iDealwine

L’arrivée des clients chinois, venus des grandes capitales comme Hong-Kong, a projeté la cote des vins rares et des grands crus, entrainant une spéculation massive et toujours plus importante.

Le prix que le consommateur est prêt à payer

Et finalement, si l’on met de coté la spéculation, le juste prix n’est-il pas le prix que l’amateur, le consommateur final est prêt à mettre ?

Si à la dégustation, le plaisir est au rendez-vous eu que vous choisissez vos vins en fonction de vos moyens, c’est l’essentiel.

Après il faut savoir que les meilleurs rapports qualité-prix, ça s’étudie. En cherchant des informations sur les sites de vente de vin en ligne, les cavistes en ligne, dans les revues de vins, par exemple.

La revue des vins de France, propose régulièrement des articles avec la notion de prix. Et dans chaque retour de dégustation noté, et analysé par des professionnels et des sommeliers, vous trouverez aussi les prix des vins. Ce qui donne une bonne orientation pour ce fameux rapport prix-plaisir.

Sur cette question fondamentale qui nous donne soif, nous vous proposons d’aller faire un tour sur notre sélection de vin en ligne. Nous avons des vins à tous les prix et pour tous les plaisirs.